Dans le Beaufortain, un groupe d’aventuriers joue aux équilibristes au dessus du vide. Un court-métrage d’aventure proposant un magnifique récit et des images époustouflantes.

Produit par Les Films de l’Europe et réalisé par Clément Nachbauer, le film « Equilibre » nous propose des images à couper le souffle autour de passionnés de High Line qui s’installent au sommet du Rocher du Vent pour profiter de leur passion du vide dans un cadre magnifique.

Une interview de Clément Nachbauer, réalisateur du film

Pourriez-vous présenter le film « Equilibre » en quelques mots ?

Le film Équilibre retrace dans les grandes lignes l’aventure d’une bande de potes qui se sont lancés le défi fou de relier les deux parois du Rocher du Vent. Au-delà de l’aspect sportif de la chose, le documentaire explore la façon de penser de ces jeunes gens, et on entre en résonance avec leur histoire.

Où voir le film en intégralité ?

Le film sera disponible prochainement sur Riding Zone TV, la nouvelle plateforme documentaire de Puzzle Media (producteur de Riding Zone notamment). Il s’agit d’un service de vidéo à la demande spécialisé dans le sport extrême.

Comment s’est passé le tournage ? Combien de jours ont été nécessaires ? Quand
a-t-il été tourné ? Des anecdotes en particulier ?

Le tournage n’a pas été une mince affaire, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est, sans nul doute, mon expérience de tournage la plus difficile, aussi bien éprouvante physiquement que mentalement. Et je pense que je ne suis pas le seul de l’équipe à l’avoir vécu ainsi (rires).

C’était un vrai challenge à tous les niveaux, certains membres de mon équipe technique n’étaient pas habitués à fournir un tel effort physique, comme par exemple à grimper des chemins de montagne raides avec une vingtaine de kilos de matériel sur le dos, à descendre une via ferrata en toute urgence, sous des trombes d’eau, ou encore à se confronter au vide, à 70 mètres de haut…

Alsacien d’origine, j’ai à vrai dire découvert pour la première fois la majesté des paysages beaufortains, entre lacs et montagnes… Ça a été un coup de foudre immédiat, à tel point que j’envisage aujourd’hui très sérieusement de m’installer dans la région !

Mon équipe et moi-même étions sur place en juillet 2020 pendant cinq jours pour donner naissance à un film de treize minutes très fidèle et représentatif de l’aventure, à quelques détails près. Lors de notre premier jour de tournage, nous avons connu le meilleur et le pire… Tour à tour fascinés par le lever du soleil en haut du Rocher du Vent, puis surpris par la rapidité et la violence, avec laquelle un orage peut se former et survenir en pleine
montagne. J’en profite d’ailleurs pour remercier une nouvelle fois chaleureusement nos hôtes de nous avoir accueillis.

Une autre anecdote, peut-être un peu plus touchante cette fois-ci, c’est le jour où l’on a suivi Lucas et Steeve lors de leur session de yoga matinale sur la face opposée de là où nous avions l’habitude d’aller avec l’équipe. Quentin, mon pilote de drone et moi-même, avons grimpé aux alentours de 5 heures du matin, afin de pouvoir capter et tourner ce moment magique et privilégié durant lequel nos jeunes athlètes se ressourçaient.
Au moment où nous finissions notre escalade, un chamois est apparu, se dressant sur le pic d’en face sublimé par les tous premiers rayons du soleil. Nous n’avons pas pu capter cette image, mais cet instant de vie magique restera sans doute à jamais gravé dans ma mémoire.

Pourquoi avoir choisi Arêches-Beaufort et le Cormet de Roselend pour le tournage ?

Lucas et moi étions en contact régulier pour décider d’un lieu où documenter cette aventure. Tout d’abord, il avait été question de tendre une ligne au niveau des Aiguilles d’Arves. Finalement, quelques jours avant le tournage, Lucas m’appelle depuis le Rocher du Vent en me disant qu’il est tombé sous le charme des lieux et qu’il y a la possibilité de tendre deux slacklines au-dessus de la grande fissure caractéristique de cet endroit. L’organisation en a été chamboulée, mais je pense qu’il s’est écouté et il a très bien fait. Je lui ai accordé ma confiance sur ce coup là, et une fois sur place, la magie des lieux a opéré.

Qu’est ce qui définit et fait la richesse de ce territoire selon vous ?

Quand je suis venu dans le Beaufortain, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre si ce n’est via les quelques photos que m’avait envoyé Lucas quand il était allé randonner dans le coin. Je me suis donc laissé guider par ce coin de nature, au cœur des Alpes, qui m’était jusqu’alors inconnu. Étant un passionné de nature, je dirais que la principale richesse du Pays de Beaufort, ce sont ces sommets et des lacs qui se succèdent à perte de vue, c’est aussi la surprenante diversité des paysages foulés par des marmottes, des vaches ou des bouquetins. Mais il y a
aussi la dimension humaine, comme en témoignent nos contacts avec les gens de la région, authentiques et agréables, curieux du fil que nous avons tendu entre leur montagne. On a pu goûter des produits du terroir, le Beaufort bien évidemment, le miel ou encore les crozets qui sont les fruits d’un savoir-faire unique en son genre, et transmis de génération en génération.

Quels sont les projets pour la suite ?

Encore une fois, je vais suivre mon instinct, me laisser guider, j’ai cette voix qui résonne en moi et qui me rassure sur le chemin que je suis en train de fouler. Je suis en train de trouver ma voie, petit à petit, et je n’ai pas envie de brusquer les choses. Au-delà, de l’expérience unique du tournage, ce genre de projet m’anime et m’apporte énormément de choses et me fait réellement mûrir.




Plus d'articles

#Actualités

Les sommets du Beaufortain illustrés

Un jeune graphiste illustre les principaux sommets des Alpes et bien entendu le Beaufortain ne lui a pas échappé. Il propose une toile de la Pierra [...]

#Actualités

25e Salon du Goût : une réunion de saveurs

Le Beaufortain, concentré des goûts et des saveurs montagnardes, on n’en doutait pas ! Mais saviez-vous que son emblème, le fromage beaufort [...]

#Actualités

L’expérience co-working en montagne !

Le chalet nomad installe un camp de base à Arêches-Beaufort pour télétravailler tout en profitant de la montagne. Le Chalet Nomad est une [...]